Le Très-Haut qui parle du Très-Bas

– Il est vraiment puissant?
– Du poids de la Création, Il est l’inertie, le contre, le frein passif, le noir, le pas-encore, l’informe, le défait, les huit cents millions de spermatozoïdes qui ne fécondent pas l’ovule, les huit cent mille œufs de poisson mangés par le poisson voisin, le grain sous la meule qui ne germera pas, l’animal qui n’a ni pattes, ni ailes, ni nageoires… Il est les galaxies qui ralentissent, les étoiles qui s’éteignent, le chaud qui devient froid. Il appelle tout vers l’Enfer, c’est le zéro.
– C’est terrifiant, Seigneur. Mais puisque Vous êtes Tout, le Diable …
– Bien sûr, où veux tu qu’il soit, s’il n’est pas en Moi ?!…

Si j’étais Dieu, Barjavel.

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *