Auteur : Le perdu

Un goût d’inachevé ! D’un coup, la coquille s’est ouverte. La liberté, la fierté d’un regard complice, un sourire simple, un regard pétillant, une épaule douce. Tout ceci sans lendemain. Mais tout a été balayé du revers de la main, avec cette étrange sensation d’avoir été dans un monde qui ne m’appartient déjà plus….

– Le perdu 

Là-haut

Si seulement, pour une fois, nous nous sentions dépositaires et non pas simplement possesseurs...

La ville ogresse

Nous sommes le sang et les excrements d'une fonction supra-humaine, que nous ne maîtrisons plus, que nous ne comprenons plus.

Un matin dans le train

Une campagne française qui se sépare des derniers filets de brume, une douce chaleur féminine sur mon épaule, quelques notes…

Prométhée

Quelques années après les deux premières explosions nucléaires au Japon, Barjavel écrivait dans Le diable l'emporte (1948) quelques lignes qui paraissent…

Une publicité, une opportunité, une envie, une ouverture, un désir, une bêtise, une liberté, une vie, ma vie ….

– Le perdu

Le soleil

Une journée au soleil qui me fait rentrer un peu plus heureux ce soir. Je me demande si cet astre,…
3 of 6
123456