Une route qui se perd dans la nuit

Portrait au crépuscule

  Ce soir, je suis ivre et décontenancé comme les premiers personnages de « Portrait au crépuscule ». Ivre d'une telle accumulation de sauvagerie…

La proximité ne dépend pas de la distance.

– Le perdu

L’amour humain

Un petit livre qui se lit d'une traite, un kaléidoscope de violence, de haine, d'amour, de sexe et de liberté…

AUSTRA

Une musique envoutante, un visuel alléchant, une alchimie fragile, une atmosphère évanescente.

Que m’importe lieu, durée si je demeure assuré de garder toujours l’instant.

– Une phrase volée …
4 of 6
123456